GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMapping sensitive benthic habitats in the Strait of Georgia, coastal British Columbia: deep-water sponge and coral reefs
TéléchargerTéléchargements
AuteurConway, K W; Barrie, J V; Hill, P R; Austin, W C; Picard, K; Commission géologique du Canada
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) 2007-A2, 2007, 6 pages, https://doi.org/10.4095/223389 (Accès ouvert)
Année2007
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/223389
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf (Adobe Acrobat Reader)
ProvinceRégion extracotière de l'ouest; Colombie-Britannique
SNRC92B/14; 92F/08; 92G/03; 92G/04; 92G/05; 92G/06
Lat/Long OENS-124.5000 -123.0000 49.5000 48.7500
Sujetsrécifs; écosystèmes; sédiments marins; dépôts glaciaires; gestion des ressources; marges continentales; échantillons prélevés au hasard; carottes de sédiment marin; bathymétrie; levés géophysiques; Bassin de Georgia ; Coraux; Éponges; pêche sportive; géologie de l'environnement; géologie marine; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géophysique; Phanérozoïque; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationsdigital elevation models; bathymetric profiles; photographs
ProgrammeLes géosciences à l'appui de la gestion des océans
Diffusé2007 02 01
RésuméLe corail scléractiniaire constructeur de récifs Lophelia pertusa a été identifié dans des échantillons remontés à la surface et observé sur le fond marin dans un champ de débris denses défini par les transects d'un appareil téléguidé. Ce champ de débris, situé dans la partie centrale du détroit de Georgia, en Colombie-Britannique, occupe une terrasse perchée sur la paroi d'un dôme à flancs raides s'apparentant aux monts sous-marins. Les débris de coraux forment une couche d'au moins 33 cm d'épaisseur et s'étendent sur plusieurs hectares par des profondeurs d'eau de 225 à 255 m, ce qui porte à croire qu'une communauté corallienne a dominé cet endroit pendant plusieurs siècles. Le corail Lophelia pertusa forme des récifs de grande étendue dans plusieurs régions du globe, ce qui laisse croire qu'un récif corallien d'eau froide a existé à cet endroit jusqu'à un passé tout récent. Ce site, ainsi qu'un échantillon provenant de la côte ouest de l'île de Vancouver attestent des premières occurrences reconnues de Lophelia pertusa en Colombie-Britannique. Dans les approches des îles Gulf, dans la partie méridionale du détroit de Georgia, des levés multifaisceaux effectués à l'échelle régionale révèlent en outre la présence de petits (< 1 km carré) récifs de spongiaires hexactinellides par des profondeurs d'eau de 100 à 140 m, dans des secteurs où les dépôts glaciaires présentent un faible relief. Les surfaces de ces récifs sont couvertes de grands spongiaires
des Hexactinosida, où dominent Heterochone calyx et Aphrocallistes vastus, ou encore de fragments de ces spongiaires là où les récifs ont subi des impacts d'origine anthropique, du chalutage entre autres. La cartographie de ces habitats et d'autres milieux sensibles permettra l'adoption de mesures efficaces de gestion des océans par les organismes responsables.
GEOSCAN ID223389