GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMajor Quaternary mass-transport deposits in southern Orphan Basin, offshore Newfoundland and Labrador
TéléchargerTéléchargements
AuteurCampbell, D C
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2005-D3, 2005, 10 pages, https://doi.org/10.4095/220840 (Accès ouvert)
Année2005
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/220840
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS-49.0000 -47.0000 49.0000 48.5000
SujetsPléistocène; talus continental; dépôts de pentes; stabilité des pentes; glissements de pentes; transport des sediments; transport sous-marin; sedimentation; analyses sédimentaires; variations du niveau de la mer; topographie du fond océanique; topographie du fond océanique; bathymétrie; levés géophysiques; levés sismiques marins; levés de reflexion sismiques; analyses stratigraphiques; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie marine; géophysique; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationssketch maps; seismic profiles; tables
Diffusé2005 08 01
RésuméLe bassin Orphan, situé en eau profonde au large de la côte nord-est de Terre-Neuve, est actuellement le lieu de nombreux travaux d'exploration pétrolière. La Commission géologique du Canada y a exécuté des levés de sismique-réflexion haute résolution et effectué une cueillette d'échantillons du fond marin en 2003-2004, afin de mieux comprendre la géologie du Quaternaire et d'identifier les dangers géologiques possibles dans cette région. Les signes d'instabilité passée comprennent des dépôts résultant de mouvements de masse, qui forment d'épais empilements sur le fond du bassin, et des cicatrices de rupture du fond marin sur le talus continental. La plupart des dépôts résultant de mouvements de masse au Quaternaire se sont accumulés dans la partie septentrionale de la région d'étude, quoiqu'un décalage en direction nord-ouest se soit produit au cours du Pléistocène. Durant le Quaternaire, la période de récurrence des ruptures à grande échelle du fond marin a été de l'ordre de 75 000 à 100 000 ans; il n'est pas clair si ces événements sont reliés aux variations eustatiques du niveau marin et aux glaciations, ou bien si leur répartition temporelle est aléatoire.
GEOSCAN ID220840