GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEffects of spectral response function on surface reflectance and NDVI measured with moderate resolution satellite sensors
TéléchargerTéléchargements (Prétirage)
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurTrishchenko, A; Cihlar, J; Li, Z
SourceRemote Sensing of Environment vol. 81, issue 1, 2002 p. 1-18, https://doi.org/10.1016/S0034-4257(01)00328-5
Année2002
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20042991
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/S0034-4257(01)00328-5
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetstélédétection; techniques de cartographie; établissement de modèles
Illustrationsgraphs; histograms; tables
RésuméNous présentons les résultats d'une étude de modélisation sur la sensibilité de l'indice de végétation par différence normalisée (IVDN) et de la réflectance de la surface aux différences dans les fonctions de réponse spectrale (FRS) du spectromètre imageur à moyenne résolution (MODIS), du capteur VEGETATION (VGT), du Global Imager (GLI) ainsi que de divers radiomètres AVHRR installés à bord des satellites NOAA-6 à NOAA-16. Nous avons validé les résultats de modélisation en les comparant avec de vraies observations satellitaires faites à l'aide d'AVHRR/NOAA-14, -15 et de MODIS : la concordance était très bonne. Nous montrons que, pour un état de l'atmosphère et une réflectance spectrale de la surface donnés, l'IVDN et les réflectances spectrales sont sensibles à la FRS du capteur. Par rapport à la FRS de l'AVHRR/NOAA-9 qui sert de référence, les différences de réflectance mesurées par les AVHRR s'étendent de -0,02 à +12 % pour le canal visible (rouge) et de -2 à +4 % pour le canal du proche infrarouge. Les variations absolues de l'IVDN d'un AVHRR à l'autre s'étendaient de -0,02 à +0,06. L'AVHRR/3 a donné la différence la plus significative. Nous avons obtenu des résultats concordants à l'aide des capteurs AVHRR installés à bord des satellites d'après-midi NOAA-9, -11 et -12, tandis que les AVHRR à bord de NOAA-6 et -10 et surtout des satellites récemment lancés (NOAA-15 et -16) ont donné d'importants écarts. La réflectance et l'IVDN mesurés par les canaux 1 et 2 de MODIS présentent aussi des différences considérables (jusqu'à 30-40 %) par rapport aux AVHRR. Le GLI et le VGT présentent des particularités dont on devrait tenir compte lorsqu'on compare des réflectances de surface ou du sommet de l'atmosphère ou des IVDN. Nous avons aussi étudié la sensibilité de l'effet FRS à la variabilité des conditions atmosphériques (vapeur d'eau, aérosols et ozone). Nous présentons des approximations polynomiales permettant d'effectuer en vrac des corrections spectrales par rapport à l'AVHRR/NOAA-9.
GEOSCAN ID219793