GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNDVI Directionality in Boreal Forests: A Model Interpretation of Measurements
TéléchargerTéléchargements (Prétirage)
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurLeblanc, S G; Chen, J M; Cihlar, J
SourceCanadian Journal of Remote Sensing vol. 23, issue 4, 1997 p. 369-380, https://doi.org/10.1080/07038992.1997.10855222
Année1997
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20042691
ÉditeurInforma UK Limited
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1080/07038992.1997.10855222
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetstélédétection
Illustrationsgraphs; tables; 3-D models
Diffusé2014 07 31
RésuméOn utilise souvent les indices de végétation à deux bandes spectrales (rouge et infrarouge proche) en télédétection pour l'estimation des propriétés biophysiques des surfaces végétalisées. Quoique de multiples facteurs aient été pris en considérations dans la formulation des indices de végétation, l'effet de dépendance directionnelle n'a pas été analysé en profondeur. Plusieurs capteurs de télédétection satellitaire au aéroportée acquièrent des données en fonction d'angles solaires et de visée divers. Ainsi la dépendance angulaire des indices de végétation est d'un intérêt de première importance pour la validation des produits de première importance pour la validation des produits de télédétection. Le modèle 4-échelles (Chen and Leblanc, 1997) basé sur l'analyse détaillée de l'architecture du couvert est utilisé pour analyser les implications de la fonction de distribution de la réflectance bidirectionnelle (BRDF) sur les indices de végétation pour quatre couverts de la forêts boréale (épinette noire mature, pin gris jeun et mature, et peuplier mature). Le modèle est utilisé pour simuler systématiquement les effets de différentes géométries de visée et d'illumination et d'architectures du couvert (volume de la couronne, réflectivité du sol et du feuillage, distribution non-aléatoire des arbres, densité des arbres et indice LAI) sur l'indice de végétation normalisé NDVI (Normalised Difference Vegetation Index). Le modèle reproduit fidèlement les distributions anulaires de NDVI mesurées pour les quatre peuplements. On démontre que la directionnalité du NDVI dépend de plusieurs paramètres liés à l'architecture du couvert et aux différences dans les propriétés optiques du feuillage et de l'arrière-plan. Ces variations entraînent des incertitudes considérables dans l'extraction des paramètres biophysiques à partir d'indices de végétation à deux bandes lorsque l'information sur la directionnalité n'est pas utilisée et les paramètres architecturaux du couvert sont inconnus.
GEOSCAN ID219493