GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreReappraisal of the Beekmantown Group sedimentology and stratigraphy, Montréal area, southwestern Quebec: Implications for understanding the depositional evolution of the Lower-Middle Ordovician Laurentian passive margin of eastern Canada
AuteurSalad-Hersi, O; Lavoie, D; Nowlan, G S
SourceCanadian Journal of Earth Sciences 40, 2, 2003 p. 149-176, https://doi.org/10.1139/e02-077 (Accès ouvert)
Année2003
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 2001172
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e02-077
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceQuébec
SNRC31G/01; 31G/07; 31G/08; 31G/16; 31H/04; 31H/05; 31H/12; 31H/13
Lat/Long OENS-74.5000 -73.5000 46.0000 45.0000
Sujetsantecedents de sedimentation; marges continentales; lithostratigraphie; biostratigraphie; roches sédimentaires; grès; corrélations stratigraphiques; Groupe de Beekmantown ; Laurentie; Formation de Theresa ; Formation de Beauharnois ; Formation de Carillon ; Groupe de Philipsburg ; Formation de Wallace Creek ; Formation de Morgan Corner ; Membre d'Ogdensburg ; Membre d'Huntingdon ; sédimentologie; stratigraphie; Ordovicien; Paléozoïque
Illustrationssketch maps; stratigraphic sections; photomicrographs; tables; photographs
RésuméUne cartographie lithostratigraphique détaillée du Groupe de Beekmantown au sud-oust du Québec a permis de raffiner l'application sur le terrain de l'ancienne division tripartite proposée pour ce groupe (les formations de Theresa, de Beauharnois et de Carillon). Le groupe consiste en une succession dominée par des éléments peritidaux qui s'est accumulée sur la marge passive épicontinentale laurentienne. Les données biostratigraphiques basées sur des Conodontes de ce groupe indiquent un âge ordovicien précoce à moyen et le relient en partie dans le temps aux strates de Wallace Creek à Naylor Ledge du Groupe de Philipsburg, du sud du Québec. Cette biostratigraphie des Conodontes apporte un nouveau regard sur l'évolution temporelle et le cadre de déposition de la plate-forme de Beekmantown. La plate-forme a évolué en tant que rampe abrupte distale au cours de la déposition de la Formation de Theresa et du membre Ogdensburg de la Formation de Beauharnois (Ibexien précoce à moyen). Des strates corrélatives du Groupe de Philipsburg comprennent les formations de Wallace Creek et de Morgan Corner, qui représentent des sédiments de plate-forme externe. Le grès à grains grossiers de la Formation de Theresa s'est accumulé dans la plate-forme la plus interne alors que les carbonates à grains grossiers du membre de Ogdensburg indiquent des hauts-fonds de sables carbonatés infratidaux à intertidaux, ouverts à la mer. À l'Ibexien tardif, la plate-forme a développé une marge prononcée où florissaient des calcaires grumeleux sous des conditions de haute énergie. Ils sont représentés par les formations riches en calcaires grumeleux de Hasting Creek et de Naylor Ledge du Groupe de Philipsburg. Par conséquent, une grande lagune s'est formée du côté sous le vent de la bordure de la plate-forme, où prévalaient des conditions de faible énergie et où se sont accumulées les dolomies criblées de trous du membre de Huntingdon de la Formation de Beauharnois supérieure. La lagune se restreint durant les stages tardifs de remplissage du bassin (Whiterockien) et les sédiments intertidaux supérieurs à supratidaux de la Formation de Carillon ont été déposés.
GEOSCAN ID213048