GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCoastal character and coastal barrier evolution in the Bras d'Or Lakes, Nova Scotia
AuteurTaylor, R B; Shaw, J
SourceThe Bras D'Or Lakes; par Petrie, B (éd.); Proceedings of the Nova Scotian Institute of Science vol. 42, pt. 1, 2002 p. 149-181
Année2002
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 2001033
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
ProvinceNouvelle-Écosse
SNRC11F/16; 11F/15; 11F/14; 11K/01; 11K/02; 11K/03; 11K/06; 11K/07; 11K/08
Lat/Long OENS -61.5000 -60.0000 46.5000 45.5000
Sujetsétudes côtières; milieu côtièr; inondations; potentiel d'inondation; changements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; géologie marine
Illustrationslocation maps; geological sketch maps; sketches; tables; aerial photographs; photographs; graphs
RésuméTrès peu d'études géologiques sur les lacs Bras d'Or ont été effectuées jusqu'à présent. Cette étude constitue le premier ré-examen du littoral depuis le début du 19e siècle. Les 1234 km de littoral présentent une variété très riche sur le plan du relief et de la morphologie. En effet, 13,5 % des rivages sont constitués de roche, 1,6 % sont d'origine artificielle ou dus à l'intervention humaine, et tous les autres sont composés de sédiments non consolidés. On estime que 27 % des rivages se trouvent en bordure de canaux étroits et d'échancrures, ce qui les protège contre la forte énergie des vagues. Par contre, bon nombre d'entre eux sont de basse altitude, ce qui les rend plus vulnérables aux inondations lorsque le niveau de la mer s'élève. Plusieurs des grandes barrières littorales relevées à la fin du 19e siècle sont toujours présentes. Grâce à des photos aériennes d'hier et d'aujourd'hui et de vidéos aériennes, divers changements survenus à des barrières littorales sélectionnées ont pu être évalués et un modèle conceptuel d'évolution des barrières littorales a été proposé. Cinq phases naturelles d'évolution ont été identifiées : (1) initiation, (2) croissance, (3) établissement, (4) dégradation, et (5) effondrement. Une autre issue possible est la contrainte artificielle (6), qui devient de plus en plus fréquente avec une augmentation de l'activité humaine dans les lacs. Les critères utilisés dans le modèle ont été appliqués à 80 des plus imposantes barrières littorales pour vérifier leur efficacité en tant que guide d'évaluation de la stabilité du littoral. On a déterminé que trente-neuf pour cent des barrières se trouvaient dans une phase de construction et d'établissement, et 44% dans une phase de dégradation ou d'effondrement. Des études sur le terrain sont nécessaires pour confirmer le modèle et prélever des échantillons afin de déterminer l'âge des barrières littorales et la durée des différentes phases de leur évolution.
GEOSCAN ID212265