GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEnvironmental response to climate change in the Canadian High Arctic
TéléchargerTéléchargements
AuteurGarneau, M (éd.); Alt, B T (éd.)
SourceCommission géologique du Canada, Bulletin 529, 2000, 416 pages, https://doi.org/10.4095/211887 (Accès ouvert)
Image
Année2000
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/211887
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication contient les publications suivantes
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC39; 49; 59A; 59D; 59E; 59H; 120B; 120C; 120E; 120F; 340; 560A; 560D
Lat/Long OENS-94.0000 -60.0000 83.0000 76.0000
Sujetsclimat arctique; fluctuations climatiques; effets climatiques; etudes de l'environnement; analyse environnementales; effets sur l'environnement; etudes fauniques; pergélisol; milieu hydrologique; archéologie; végétation; changement climatique; géologie de l'environnement; hydrogéologie; Nature et environnement; Quaternaire
Illustrationssketch maps; photographs
Diffusé2000 12 01; 2013 09 12
RésuméLa péninsule Fosheim représente la plus grande superficie de basses terres intérieures de la région intermontagneuse protégée et anomalement chaude du détroit d'Eureka, étendue qui est située dans une partie unique de l'extrême Arctique canadien oriental dominé par le vortex circumpolaire. Le climat de la région est caractérisé par de fortes variations de températures suivant la longitude, par des inversions de température intenses et persistantes ainsi que par des accumulations totales de précipitations très variées.
On a utilisé les tendances climatiques et de la période de 1961 à 1990 pour délimiter des régions de changement climatique avoisinant la région circumpolaire et pour examiner leur réponse aux récents changements climatiques mondiaux. Les modèles de circulation générale pour les scénarios de doublement de la concentration du CO2 concordent le moins bien pour cette région géographique où seul un modèle transitoire couplé à un modèle de la circulation océanique reflète les tendances contemporaines observées. En raison des conditions anomales de la région du détroit d'Eureka par rapport au reste de l'extrême Arctique canadien oriental et de la similitude de cette région avec l'Arctique circumpolaire, il est nécessaire d'y faire une surveillance intense et de la recherche interdisciplinaire afin de comprendre les processus climatiques aux échelles variées qui sont en cause.
GEOSCAN ID211887