GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRegional groundwater and stream chemistry survey, Oak Ridges Moraine, Ontario
TéléchargerTéléchargement (publication entière)
AuteurDyke, L
SourceCurrent research 1999-E/Recherches en cours 1999-E; par Commission géologique du Canada; Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1999-E, 1999 p. 111-121, https://doi.org/10.4095/210858 (Accès ouvert)
Image
Année1999
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/210858
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Geological Survey of Canada; (1999). Current research 1999-E, Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1999-E
Formatspdf
ProvinceOntario
SNRC30M/11; 30M/12; 30M/13; 30M/14; 30M/15; 31D/02; 31D/03
Lat/Long OENS-91.0167 -89.7333 49.9500 49.8167
Lat/Long OENS-80.0000 -78.5000 44.2500 43.5000
Sujetseau souterraine; géochimie des eaux souterraines; pollution de l'eau souterraine; levés des eaux souterraines; mouvement des eaux souterraines; puits d'eau; aquifères; géochimie de l'eau de cours d'eau; géochimie du chlorure; nitrate; sulfate; alcalinité; régimes des eaux souterraines; Moraine d'Oak Ridges ; hydrogéologie; Quaternaire
Illustrationssketch maps; geochemical analyses
ProgrammeProjet de la Moraine d'Oak Ridges du CARTNAT
Diffusé1999 09 01
RésuméOn a échantillonné un complexe aquifère important pendant trois mois durant l'été de 1994. L'eau prélevée provenait de 310 puits privés et de 158 sites sur des cours d'eau dans la région de la Moraine d'Oak Ridges, dans le sud de l'Ontario. La répartition du chlorure ou du nitrate, substances souvent associées à l'utilisation des terres, dans les échantillons d'eau de puits ou de cours d'eau permet de supposer que les eaux souterraines à faible profondeur sont à l'origine de la plus grande partie du transport souterrain de ces substances. Les concentrations de sulfate sont très faibles dans les puits dont l'eau provient généralement d'un point sous l'affleurement le plus bas de la Moraine d'Oak Ridges. Ce résultat permet de supposer que l'écoulement des eaux souterraines se produit aussi à une échelle plus grande, approximativement définie par la distance entre l'aire d'alimentation régionale le long de la crête de la moraine et la zone de puits à faible teneur en sulfate située au-delà du dernier affleurement de la Moraine d'Oak Ridges.
GEOSCAN ID210858