GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreVHMS favourability mapping with GIS-based integration models, Chisel Lake-Anderson Lake area
TéléchargerTéléchargement (publication entière)
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurWright, D F; Bonham-Carter, G F
SourceEXTECH 1: a multidisciplinary approach to massive sulphide research in the Rusty Lake-Snow Lake greenstone belts, Manitoba; par Bonham-Carter, G (éd.); Galley, A G (éd.); Hall, G E M (éd.); Commission géologique du Canada, Bulletin 426, 1996 p. 339-376, 387-401, https://doi.org/10.4095/207595 (Accès ouvert)
Année1996
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/207595
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Bonham-Carter, G; Galley, A G; Hall, G E M; (1996). EXTECH I: a multidisciplinary approach to massive sulphide research in the Rusty Lake-Snow Lake greenstone belts, Manitoba, Commission géologique du Canada, Bulletin no. 426
Formatspdf
ProvinceManitoba
SNRC63K/16SE; 63J/13SW
Lat/Long OENS-100.2500 -99.8667 54.8750 54.7500
Sujetsgîtes volcanogènes; gîtes sulfureux; gisements minéraux; méthodes analytiques; applications par ordinateur; géologie du substratum rocheux; altération; géochimie du till; géochimie des sediments lacustres; levés vlf; levés gravimétriques; levés magnétiques; levés géophysiques; images du satellite LANDSAT; applications de système d'information géographique; géomathématique; géophysique; géochimie
Illustrationssketch maps; analyses
Programme1989-1994 Rusty Lake-Snow Lake Mining Camps, Canada-Manitoba Exploration Science and Technology [EXTECXH I] Initiative
Diffusé1996 04 01
RésuméDes cartes figurant la variation spatiale du potentiel en sulfures massifs volcanogènes (SMV) dans la région de Snow Lake ont été dressées en combinant des données numériques de diverses sources. Un modèle d'exploration, dont le fondement est un modèle de gisement de SMV sauf qu'il inclut des ensembles de données d'exploration dans la région, offre un cadre conceptuel pour faire ressortir les facteurs importants dans la prédiction d'un potentiel à partir des données brutes. Cinq facteurs ont été mis en évidence; ce sont le cadre stratigraphique, la chaleur disponible, l'altération, le caractère géophysique et le caractère géochimique.
Trois méthodes ont été appliquées pour combiner les preuves spatiales de façon à prédire le potentiel minéral. 1) La méthode du poids de la preuve (articulée autour des données) sert à caractériser les associations spatiales entre les gisements connus et à calculer les poids de chaque couche cartographique de prédiction. 2) Selon la méthode de la logique floue, la preuve s'exprime en termes de fonctions d'appartenance floues, subjectivement établies par un expert pour chaque carte de prédiction. 3) Quant à la théorie de la croyance de Dempster-Shafer, elle est plus souple que la logique floue en ce qui concerne la représentation de l'incertitude dans les données, mais est quelque peu limitée dans l'expression des règles de combinaison.
Les cartes des «chances» de découvrir un gisement qui résultent de chacune des méthodes donnent des configurations semblables qui indiquent non seulement tous les gisements connus dans des zones très favorables, mais aussi un certain nombre de secteurs prometteurs présentant la bonne combinaison de facteurs mais où aucun gisement n'a été découvert. Le nouveau gisement de SMV de Photo Lake, découvert au cours de l'été 1994, est situé dans une zone favorable identifiée à l'aide de ces modèles.
GEOSCAN ID207595