GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreImpacts of landsliding in the western Cypress Hills, Saskatchewan and Alberta
TéléchargerTéléchargement (publication entière)
AuteurSauchyn, D J; Lemmen, D S
SourceInterior Plains and Arctic Canada/Plaines intérieures et région arctique du Canada; par Commission géologique du Canada; Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1996-B, 1996 p. 7-14, https://doi.org/10.4095/207425 (Accès ouvert)
Année1996
Séries alt.Palliser Triangle Global Change Contribution 25
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/207425
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Geological Survey of Canada; (1996). Interior Plains and Arctic Canada, Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1996-B
Formatspdf
ProvinceSaskatchewan; Alberta
SNRC72E/12; 82H/09
Lat/Long OENS-110.1667 -109.7500 49.7500 49.5000
Sujetsglissements de terrain; érosion; qualité de l'eau; sediments en suspension; Holocène; niveaux des eaux souterraines; datations au radiocarbone; milieu hydrologique; datations radiométriques; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; hydrogéologie; géochronologie; sédimentologie; Quaternaire
Illustrationssketch maps; analyses; photographs; cross-sections
Diffusé1996 02 01
RésuméDans les Prairies canadiennes, les glissements de terrain ont souvent des répercussions en aval, soit sur la qualité de l'eau, la capacité des réservoirs et les habitats des poissons, répercussions qui représentent des dangers plus significatifs que la destruction causée par le glissement lui-même. Des mesures de l'érosion au site du glissement de la pointe Police, survenu en 1967 dans l'ouest des collines Cypress et dont la surface est encore très instable, mettent en évidence l'importance des eaux souterraines dans la mitigation des glissements et l'inefficacité des mesures de correction classiques pour limiter les répercussions en aval. Les eaux de ruissellement provenant du glissement entraînent de grandes quantités de sédiments vers le ruisseau Battle adjacent, comme en témoignent les concentrations de sédiments en suspension en aval du glissement de terrain (atteignant 438 mg.L-1), qui sont de dix à cent fois plus importantes qu'en amont.
Il n'existe des données chronologiques que pour quelques sites et toutes associent le glissement à l'Holocène tardif. La remontée des nappes d'eau souterraine régionales causée par des climats plus humides et plus froids à cette époque ont pu contribuer à la mise en place des conditions favorisant la réactivation des versants en réponse à des événements hydroclimatiques extrêmes.
GEOSCAN ID207425