GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreReview: the thermal regime along the southern Canadian Cordillera Lithoprobe corridor
AuteurHyndman, R D; Lewis, T J
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 32, 1995 p. 1611-1617, https://doi.org/10.1139/e95-129 (Accès ouvert)
Année1995
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 47894
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e95-129
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92; 82E; 82F; 82K; 82L
Lat/Long OENS-128.0000 -116.0000 52.0000 48.0000
Sujetsflux thermique; marges continentales; talus continental; plate-forme continentale; zones de subduction; regimes thermiques; analyses thermiques; Ceinture d'Insular ; Ceinture de Coast ; Ceinture d'Intermontane ; Ceinture d'Omineca ; géophysique
Illustrationssketch maps; cross-sections
ProgrammeLithoprobe
RésuméCe résumé d'article présente les données disponibles sur le flux thermique de surface et la génération de chaleur pour le transect de la Cordillère méridionale du Lithoprobe, ainsi que les températures crustales inférées. À l'extrémité occidentale du transect, la marge continentale présente une distribution du flux thermique qui est caractéristique d'une zone de subduction; les valeurs du flux thermique sont élevées à l'aplomb de la jeune croûte océanique du profond bassin de Cascadia (~120 mW·m?2), ensuite en direction des terres elles diminuent sur le talus continental et la plate-forme (90-50 mW·m?2), et finalement dans les régions de l'avant-arc de l'île de Vancouver et de la terre ferme adjacente elles deviennent très faibles (30-40 mW·m?2) et sont associées à des températures crustales basses. Des mesures de flux thermique très fort mais irrégulier, ont été enregistrées dans la ceinture volcanique de Garibaldi à l'extrémité septentrionale de l'arc volcanique de Cascade. À l'est, au travers les Domaines intermontagneux et d'Omineca jusqu'au Sillon des Rocheuses, on a obtenu des valeurs élevées pour le flux thermique et pour les températures crustales inférées. Les plus fortes valeurs ont été observées dans la partie orientale du Domaine d'Omineca, où la génération de chaleur radioactive est particulièrement intense. L'interprétation de la structure sismique profonde est fortement influencée par le régime thermique : (1) La transition fragile-ductile (~450 °C), qui apparaît dans la croûte médiane le long de presque tout le transect, est considérée comme étant représentative d'un niveau général de charriage et de failles normales de détachement. Il est possible que la croûte à plus grande profondeur soit séparée mécaniquement par découplage de la croûte sus-jacente. (2) L'épaisseur de la croûte pourrait dépendre de la température. Si la température de la lithosphère est élevée et que sa densité est réduite par l'expansion thermique, il se pourrait qu'il existe un équilibre isostatique avec une croûte mince et un haut relief. (3) C'est probablement le régime thermique qui détermine le niveau de profondeur dans la croûte profonde où apparaissent la réflectivité crustale étendue et la forte conductivité électrique.
GEOSCAN ID204574