GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreForaminiferal evidence of Younger Dryas age cooling on the British Columbia shelf
AuteurPatterson, R T; Guilbault, J -P; Thomson, R E; Luternauer, J L
SourceGéographie physique et Quaternaire vol. 49, no. 3, 1995 p. 409-427, https://doi.org/10.7202/033063ar (Accès ouvert)
Année1995
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 48393
ÉditeurConsortium Erudit
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.7202/033063ar
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique; Région extracotière de l'ouest
Lat/Long OENS-132.0000 -128.0000 53.0000 51.0000
Sujetsanalyses d'ensemble; courants de fond; paléocourants; carottages par piston; niveaux paléomers; Wisconsinien; Holocène; salinité; température de l'eau; climat arctique; eaux de ruissellement; circulation du courant; réseaux de circulation de l'eau; biofaciès; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; paléontologie
Illustrationslocation maps; stratigraphic sections; diagrams; graphs; tables
ProgrammeCRSNG Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
ProgrammeIGCP Project 367 - Late Quaternary Coastal Records of Rapid Change
Diffusé2007 11 30
RésuméL'analyse des groupements effectuée sur des populations de foraminifères d'une carotte à piston couvrant la période de 12 000 à 9000 ans BP, provenant du Goose Island Trough, dans le bassin de la Reine-Charlotte, démontre l'existence d'un intervalle froid contemporain du Dryas récent. Il coïncide avec une phase à bathymétrie réduite qui résulte du déplacement vers l'est, entre 11 500 et 10 000 ans BP, du bombement isostatique associé à l'Inlandsis de la Cordillière à la suite de son retrait. Des données sédimentologiques publiées montrent que la profondeur a diminué jusqu'à ~75-90 m, amenant le site étudié au-dessus de la pycnocline permanente du Pacifique Nord (100 m). L'existence de conditions hyposalines de type glaciaire, à ces profondeurs, entre 11 100 et 10 000 ans BP ont été reconnues grâce à la présence d'assemblages à Cassidulina reniforme et lslandiella helenae. Cet intervalle froid a également été reconnu ailleurs dans le bassin de la Reine-Charlotte. Les salinités et les températures réduites sont peut-être le résultat d'un changement dans les configurations météorologiques régionales. Des températures estivales plus basses sur le continent auraient réduit l'influence saisonnière de l'anticyclone du Pacifique Nord et rallongé celle de la dépression des Aloutiennes. Ceci aurait engendré un transport d'Ekman de surface quasi permanent vers la côte et provoqué une augmentation des précipitations, ayant eu pour effet de bloquer la remontée des eaux salées et tièdes du sous-courant de Californie. Nous proposons d'appeler « Mer d'Hécate » le bassin côtier ainsi créé comprenant l'actuel détroit d'Hécate et le bassin de la Reine-Charlotte. Dès avant ~10 000 ans BP, les circulations atmosphérique et océanique étaient revenues à une configuration presque moderne.
GEOSCAN ID204328