GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLamprophyre dykes of the Christopher Island Formation, Thirty Mile Lake, District of Keewatin, Northwest Territories
TéléchargerTéléchargement (publication entière)
AuteurJones, A L; Miller, A R; Armitage, A E; MacRae, N D
SourceCanadian Shield/Bouclier canadien; par Commission géologique du Canada; Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1995-C, 1995 p. 187-194, https://doi.org/10.4095/202917 (Accès ouvert)
Année1995
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais; français
DOIhttps://doi.org/10.4095/202917
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Geological Survey of Canada; (1995). Canadian Shield, Commission géologique du Canada, Recherches en cours no. 1995-C
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC65P/10
Lat/Long OENS-97.0000 -96.7500 63.6667 63.5000
Sujetsfilons rocheux; lamprophyres; roches ignées; assemblages de minéraux; potentiel minier; diamant; mylonites; roches métamorphiques; gneiss; Archéen; paléosols; xénolites; Province de Churchill ; Formation de Christopher Island ; Formation de South Channel ; Groupe de Baker Lake ; pétrologie ignée et métamorphique; géologie économique; Précambrien
Illustrationssketch maps; photographs
Diffusé1995 01 01
RésuméLa région du lac Thirty Mile repose sur des paragneiss et orthogneiss allant du faciès des amphibolites supérieur à celui des granulites et sur un granite mégacristallin à feldspath alcalin de l'Archéen. Des dykes de gabbro, de lamprophyre et de porphyre feldspathique du Paléoprotérozoïque recoupent les roches du socle. Une saprolite hématitique épaisse s'est formée dans le gneiss avant le dépôt du conglomérat à fragments anguleux de la Formation de South Channel. Les dykes de lamprophyre, assimilés à la Formation de Christopher Island du Groupe de Baker Lake, sont de deux types. Le premier type contient des phénocristaux de phlogopite dans une matrice de phlogopite, de feldspath alcalin et d'apatite; le second contient phlogopite±amphibole dans une matrice d'amphibole, de feldspath alcalin et d'apatite. Les dykes de lamprophyre longent une série de joints à direction nord-ouest et des zones de mylonite à direction est. Ils renferment des xénolites de granitoïde aplatis aux pôles et, en moindre abondance, de roches mafiques-ultramafiques; certains xénolites présentent une bordure récessive indiquant des réactions avec la roche hôte. Les lamprophyres font actuellement l'objet d'études approfondies afin d'évaluer leur potentiel diamantifère.
GEOSCAN ID202917