GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAn earthflow in sensitive Champlain Sea sediments at Lemieux, Ontario, June 20, 1993, and its impact on the South National River
AuteurEvans, S G; Brooks, G R
SourceCanadian Geotechnical Journal vol. 31, no. 3, 1994 p. 384-394, https://doi.org/10.1139/t94-046
Année1994
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 29193
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/t94-046
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceOntario
SNRC31G/06
Lat/Long OENS -75.5000 -75.0000 45.5000 45.2500
Sujetsglissements de terrain; mouvement de masse; stabilité du sédiment; qualité de l'eau; argiles; argiles sensibles; Sédiments de Champlain Sea ; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Quaternaire
Illustrationssketch maps; photographs
RésuméUn important glissement de terrain (volume estimé de 2,8?M m3) eut lieu le 20 juin 1993 dans un dépôt d'argile sensible Leda situé sur la rive est de la rivière South Nation à Lemieux, Ontario (45,4°N; 75,06°O). Le glissement couvrait une aire d'environ 17?ha et a rétrogressé sur une distance de 680 m, dont 555 m dans le terrain plat adjacent à la rive. Aucune perte de vie n'a été déplorée mais un automobiliste fut blessé lorsque son véhicule tomba dans le cratère. Le glissement de 1993 eut lieu 4,5 km en aval du glissement bien connu de la rivière South Nation de 1971 qui s'est développé dans une zone qui avait déjà subi d'autres glissements importants en 1895 et 1910.Des signes d'un ancien glissement de type rétrogressif et de date inconnue ont été observés sur une largeur d'environ 100-130 m à la base du glissement de 1993. On peut supposer que ce dernier fut déclenché par une réactivation de ces surfaces de rupture. Des sondages effectués en 1986 et 1987 à proximité du glissement indiquent qu'une zone d'argile marine sensible et molle est située sous une couche plus raide de sables stratifiés d'origine marine-estuaire et de limons et sables deltaïques. La morphologie des débris suggère un mécanisme de rupture caractérisé par la liquéfaction de presque la totalité de la masse du glissement et par le tassement, translation et rotation des blocs de la couche raide. La valeur approximative du facteur de stabilité de 9,6 suggère que l'écoulement aurait pu se produire à la suite de l'extrusion de la couche d'argile sensible et molle résultant d'un chargement non drainé de la couche raide. Les débris du glissement ont bloqué temporairement la rivière South Nation provoquant des inondations à l'amont et détériorant la qualité de l'eau à l'aval. Mots clés : glissement, coulée de boue, argile sensible, risques de glissement, qualité de l'eau.
GEOSCAN ID194469