GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLate Quaternary sedimentation in central Flemish Pass
AuteurPiper, D J W; Pereira, C P G
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 29, no. 3, 1992 p. 535-550, https://doi.org/10.1139/e92-047 (Accès ouvert)
Année1992
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 18391
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e92-047
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
Lat/Long OENS -47.5000 -46.5000 47.7500 46.7500
Sujetstalus continental; sedimentation; turbidites; roches sédimentaires; sonar latéral; levés de reflexion sismiques; interpretations sismiques; levés sismiques marins; levés sismiques; interprétations géophysiques; levés géophysiques; carottes; datations au radiocarbone; datations radiométriques; lithostratigraphie; lithofaciès; faciès; dépôts de coulée de débris; discordances; caractéristiques structurales; transport par radeaux de glace; gougeage de la glace; Oligocène; Miocène; origine; sediments; sables; silts; argiles; lithologie; géologie marine; sédimentologie; géochronologie; Quaternaire
Illustrationssketch maps; cross-sections; seismic profiles; sonograms
RésuméLa passe Flamande est un bassin recouvert de 1000 m d'eau sur le talus continental, au large des Grands Bancs de Terre-Neuve, et le fond est comblé de sédiments quaternaires dominés par des turbidites. L'histoire de la passe vers la fin du Quaternaire a été étudiée par sonographie latérale de portée moyenne, des profils sismiques à haute-résolution, et par datation au C-14 de carottes. La séquence des faciès dans les carottes révèlent le dépôt de six unités lithostratigraphiques durant les derniers 40?ka. Il y a 15-19?ka et ?25-30?ka, la sédimentation était dominée par des flots de débris et des turbidites qui sont associés à des dépôts hémipélagiques de minéralogie argileuse similaire, dérivés des Grands Bancs. En d'autres temps, il y a eu sédimentation de matériaux transportés par radeaux de glace et hémipélagiques, surtout des sédiments riches en carbonates livrés par le courant du Labrador. Une discordance régionale sur le talus, datant du Quaternaire tardif, reflète vraisemblablement les effets de la calotte glaciaire sur le rebord de la plate-forme, probablement durant le Wisconsinien précoce. La resédimentation au Wisconsinien tardif n'était aucunement liée aux processus actifs sur la marge glaciaire, elle résulte probablement des impacts des icebergs.
GEOSCAN ID193560