GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAn on-site method for measuring aluminum speciation in shallow well water samples from areas exposed to acid deposition
TéléchargerTéléchargement (publication entière)
AuteurMeranger, J C; Lett, R E; Pickering, T
SourceGEOANALYSIS 90, an international symposium on the analysis of geological materials; par Hall, G E M (éd.); Commission géologique du Canada, Bulletin 451, 1993 p. 121-125, https://doi.org/10.4095/193312 (Accès ouvert)
Année1993
ÉditeurRessources naturelles Canada
RéunionGEOANALYSIS 90; Huntsville, Ontario; CA; juin 3-7 1990
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/193312
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est contenue dans Hall, G E M; (1993). GEOANALYSIS 90, an international symposium on the analysis of geological materials, Commission géologique du Canada, Bulletin no. 451
Formatspdf
ProvinceNouvelle-Écosse
SNRC20O/16; 20P; 21A
Lat/Long OENS-66.2500 -64.0000 45.0000 43.5000
Sujetsméthodes analytiques; analyse chimique; géochimie de l'aluminium; géochimie de l'eau; exhaure des acides; puits d'eau; spectrométrie d'absorption atomique; géochimie; Cambrien; Ordovicien
Illustrationssketch maps; analyses
Diffusé1994 01 01
RésuméOn a élaboré un procédé in situ de filtration et d'échange d'ions, pour étudier la spéciation de l'aluminium dans des échantillons d'eau recueillis dans des puits de faible profondeur. Immédiatement après leur collecte, on mélange les échantillons de façon continue avec de la résine échangeuse d'ions Chelex 100 pendant huit heures. þ intervalles réguliers au cours du cycle de mélange, on recueille des sous-échantillons d'eau, que l'on conserve avec de l'acide et dont on dose ensuite l'aluminium par spectrophotométrie d'absorption atomique dans un four en graphite. On a appliqué cette méthode à la chimie de l'aluminium dans l'eau de puits peu profonds des zones rurales de l'est du Canada, où existent des indices d'une exposition aux effets de dépôts acides. Les résultats montrent que dans les puits faiblement acides, une grande partie de l'aluminium reste sous forme polymère, tandis que dans les eaux plus fortement acides (pH inférieur à 5,8), l'aluminium apparaît principalement sous une forme monomère facilement extractible.
GEOSCAN ID193312