GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLithoprobe: new perspectives on crustal evolution
AuteurClowes, R M; Cook, F A; Green, A G; Keen, C E; Ludden, J N; Percival, J A; Quinlan, G M; West, G F
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 29, no. 9, 1992 p. 1813-1864, https://doi.org/10.1139/e92-145 (Accès ouvert)
Année1992
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 31992
Séries alt.Lithoprobe Publication 300
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e92-145
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est; Colombie-Britannique; Ontario; Québec; Terre-Neuve-et-Labrador
SNRC92; 82; 41; 40; 31; 42; 12; 11; 2; 1
Lat/Long OENS-128.0000 -48.0000 52.0000 42.0000
Sujetsroches métamorphiques; evolution de la croûte; modèles de la croûte; structure de la croûte; études de la croûte; croûte continentale; croûte océanique; milieux tectoniques; évolution tectonique; éléments tectoniques; interprétations tectoniques; modèles tectoniques; cadre tectonique; levés de reflexion sismiques; interpretations sismiques; profils sismiques; levés sismiques, sol; levés sismiques, navire; levés sismiques; interprétations géophysiques; levés géophysiques; isotopes d'oxygène; isotopes; roches plutoniques; roches granitiques; roches ignées; Archéen; levés aéromagnétiques; interprétations magnétiques; levés magnétiques; interprétations géophysiques; roches sédimentaires; failles; failles, chevauchement; zones de failles; interpretations structurelles; caractéristiques structurales; discontinuité de Mohorovicic; Orogenèse de Grenville ; Province de Superior ; Province de Grenville; Zone de Kapuskasing Structural ; Orogène de la cordillère; Ceinture d'Insular ; Ceinture de Coast ; Ceinture d'Intermontane ; Ceinture d'Omineca ; Ceinture de Foreland ; Zone de Dunnage ; Zone d'Avalon ; Zone d'Humber ; Zone de Gander ; Province de Southern ; Ceinture d'Abitibi ; géophysique; pétrologie ignée et métamorphique; géologie structurale; tectonique; Précambrien; Protérozoïque; Paléozoïque
Illustrationssketch maps; cross-sections; seismic profiles
RésuméLe projet Lithoprobe est un programme national de recherche canadien; il regroupe des géoscientifiques de diverses disciplines, et dont le but est d'obtenir une meilleure compréhension des éléments constructifs et de l'histoire du continent de l'Amérique du Nord. Les travaux de recherche portant sur les huit transects ou régions étudiées sont répartis dans tout le Canada, d'île Vancouver à Terre-Neuve, ils couvrent les temps géologiques de 4?Ga, et les levés de sismique réflexion sont d'importance primordiale. Les données sismiques combinées à celles des autres disciplines apportent une nouvelle vision des divers processus tectoniques qui furent actifs durant l'évolution du continent. Les résultats du transect de la Cordillère méridionale révèlent que la croissance de la croûte mésozoïque s'est manifestée dans les secteurs central et oriental de la Cordillère, par accrétion et amalgamation de terranes exotiques, et leur collision a créé à l'échelle crustale les antiformes et les duplex. Subséquemment aux épisodes de régime de compression, cette région fut dérangée par un évènement majeur d'extension, qui a dégagé le toit des complexes de massifs métamorphiques. Plus à l'ouest, les processus de subduction, actuels et anciens, ont érodé la lithosphère inférieure des terranes accrétés, et ils ont exposé les sédiments sous-plaqués et la lithosphère océanique. Le transect Lithoprobe de l'Est du Canada, incluant les Appalaches de Terre-Neuve, d'âge paléozoïque, et la marge de l'Atlantique de distension, d'âge mésozoïque, divulgue l'existence de trois blocs de croûte inférieure, chacun exhibant des signatures de réflexion distinctes dans les levés de sismique en mer. Les structures géologiquement établies des domaines tectono-stratigraphiques, exprimées clairement dans les nouveaux profils de réflexions sur terre ferme, montrent une imbrication des niveaux supérieur et médian de la croûte, ce qui suggére que la stratigraphie des unités en surface est en majeure partie allochtone et que ces unités chevauchent les blocs de la croûte inférieure. Les interprétations de la zone de transition océanique-continentale invoquent un sous-placage de la croûte continentale qui fut amincie par une fusion des basaltes durant le processus de distension.Dans la région du lac Supérieur, les données du transect GLIMPCE (« Great Lakes International Multidisciplinary Program on Crustal Evolution ») mettent en évidence les structures complexes du rift keweenawien, d'âge protérozoïque moyen, plongeant à une profondeur jusqu'à 35 km, fissurant quasiment l'Amérique du Nord. Les données de GLIMPCE dans la région du lac Huron montrent à l'échelle crustale une série remarquable de réflexions inclinées vers l'est qui coïncident avec la Zone du front tectonique grenvillien. Ces données jointes à d'autres résultats ont permis d'élaborer un modèle en deux phases, impliquant premièrement une collision d'un terrane exotique avec la marge cratonique de la province du lac Supérieur méridionale durant le Protérozoïque précoce tardif, suivie par un empilement-imbrication crustale pénétrante et la formation de rampes qui accompagnaient l'orogenèse du Grenville protérozoïque. La Zone structurale de Kapuskasing archéenne, une structure majeure de direction nord-est qui recoupe obliquement les structures dominantes de direction est-oeust de la province du lac Supérieur, est interprétée comme étant une nappe de charriage mince, soulignée par une surface sous-jacente de décollement exprimée par des réflexions variables, au-dessus de cette surface de décollement il s'est produit un raccourcissement d'environ 70 km qui a exposé les roches de la croûte inférieure et médiane, et en-dessous se trouve le Moho plus approfondi. Ce raccourcissement résulte possiblement de l'apparition de failles fragiles et de l'érosion à des niveaux supérieurs à 20 km, et aux plissements ou failles ductiles dans la croûte inférieure. Les études préliminaires dans la zone de roches vertes de l'Abitibi archéenne révèlent que les deux failles majeures, Larder Lake-Cadillac et Porcupine-Destor, associées à une importante minéralisation, furent engendrées par une tectonique de type charriage et (ou) décrochement à échelle crustale. Les profils de la croûte archéenne sont structuralement variés et complexes, comme pour leurs contre-parties protérozoïque et phanérozoïque. Les réflexions du Moho présentent des signatures très variables visibles à l'intérieur des transects et entre les différents transects. La réflectivité de la croûte et du Moho observée dans les divers transects est le résultat d'une gamme variée d'éléments, incluant les zones de failles-cisaillements, les contacts lithologiques, la composition du litage, les fluides dans les zones de porosité élevée et l'anisotropie.
GEOSCAN ID193231