GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCurrent research, part E / Recherches En Cours, Partie E
TéléchargerTéléchargements
AuteurCommission géologique du Canada
SourceCommission géologique du Canada, Études no. 92-1E, 1992, 401 pages, https://doi.org/10.4095/133552 (Accès ouvert)
Image
Année1992
Documentpublication en série
Lang.anglais; français
DOIhttps://doi.org/10.4095/133552
Mediapapier; en ligne; numérique
Référence reliéeCette publication contient les publications suivantes
Formatspdf
ProvinceYukon; Colombie-Britannique; Région extracotière du nord; Ontario; Québec; Île-du-Prince-Édouard; Nouvelle-Écosse; Région extracotière de l'est; Nouveau-Brunswick; Territoires du Nord-Ouest; Terre-Neuve-et-Labrador
Lat/Long OENS-141.0000 -52.0000 83.0000 42.0000
Sujetsgéophysique; combustibles fossiles; tectonique; géochronologie; pétrologie ignée et métamorphique; géologie économique; minéraux métalliques; paléontologie; stratigraphie; géologie structurale; géomathématique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géochimie; géologie de l'environnement; Cénozoïque; Mésozoïque; Paléozoïque; Précambrien
Diffusé1992 05 01; 2013 02 18
RésuméDans la Cordillère de la partie nord-ouest du Canada, les roches volcaniques de Mount Harper (751 +261-18 Ma), observées dans les monts Ogilvie, se sont peut-être formées à la même époque que les basaltes de Little Dai et les intrusions de diabase (777,7 +2,5/-1,8 Ma) des monts Mackenzie. Une comparaison entre le pôle primaire du mont Harper et les pôles de référence des monts Mackenzie et du Bouclier canadien suggère que la première région a subi une rotation d'au moins 60°. Les coulées basaltiques du complexe volcanique de Mount Harper contiennent au moins trois composantes magnétiques stables. La composante primaire dans l'hématite et probablement dans la magnétite possède un pôle dont la position estimée approximativement est 140°W, 29°S (N=6; A.95=12°). Une composante secondaire, attribuée soit à un réchauffement dû à un enfouissement contemporain du plissement, soit à la formation d'hématite, possède un pôle secondaire de direction fortement inclinée (166°W, 74°N; N=8 sites; A.95=22°), à peu près semblable à celle d'un pôle ultérieur au plissement (178°W, 78°N; N=4 sites; A95=9°) qui a été déterminé à partir d'un siltstone hématitique présent ailleurs dans le complexe.
GEOSCAN ID133552