GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA Deep Seismic Reflection Profile Across the Nova Scotia Continental Margin, Offshore eastern Canada
AuteurKeen, C E; Maclean, B C; Kay, W A
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 28, no. 7, 1991 p. 1112-1120, https://doi.org/10.1139/e91-100 (Accès ouvert)
Année1991
Séries alt.Commission géologique du Canada, Contributions aux publications extérieures 56990
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e91-100
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est
SNRC10
Lat/Long OENS -63.0000 -60.0000 43.0000 40.0000
Sujetsmarges continentales; levés sismiques; levés géophysiques; levés de reflexion sismiques; failles; interpretations sismiques; analyses stratigraphiques; établissement de modèles; géophysique; Tertiaire; Crétacé; Jurassique
Illustrationssketch maps; seismic profiles
RésuméLes résultats de deux lignes de sismique réflexion profonde sont présentés. Combinées, elles couvrent la marge du rift continental de la Nouvelle-Écosse, incluant la croûte non dérangée par le développement du rift et le début du bassin océanique. Ces données exposent la géométrie des réflexions de la croûte et du manteau supérieur jusqu'à des profondeurs de 50 km, et elles facilitent la compréhension du mécanisme de la distension sur la marge active au moment de la fragmentation de la Pangée au Mésozoïque. La croûte continentale sous-jacente à la plate-forme et au talus continental s'amincit graduellement en direction de la limite océan-continent. Dans la croûte supérieure, l'extension mésozoïque a créé des failles normales, lesquelles s'apalatissent et disparaissent à 5-6?s (temps aller-retour). Dans la croûte inférieure et dans le manteau supérieur, le rift mésozoïque est exprimé par les évènements inclinés, qui sont interprétés comme des failles normales. Le développement des failles durant l'extension mésozoïque fut probablement contrôlé par la fabrique de la croûte, qui dans cette région résulterait d'un régime de compression apalachienne ayant agi sur les roches du terrane de Meguma. Sous le glacis continental, des indices suggèrent un sous-plaquage magmatique de la croûte continentale amincie, mais la présence de dômes de sel contemporains du rift nuit l'obtention d'une image claire de la structure en profondeur. L'extrémité du profil sismique en mer est localisée dans une région qui été interprétée dans la plupart des études antérieures comme étant de nature océanique. Quoi qu'il en soit, le profil sismique décrit ici révèle que la topographie du socle est associée à des failles normales listriques, qui s'aplatissent en décollement, et que la région est caractérisée par des réflexions de l'intra-socle linéaires et inclinées vers le continent. Ces particularités peuvent être expliquées aussi bien dans un contexte continental ou océanique.
GEOSCAN ID133197