GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDuration Magnitudes For Nahanni Earthquakes Recorded By Field Networks, October 1985, January 1986, September 1986
TéléchargerTéléchargements
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurWetmiller, R J; Plouffe, M
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 1512, 1987, 42 pages, https://doi.org/10.4095/130288 (Accès ouvert)
Image
Année1987
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/130288
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC95F/01; 95F/02; 95F/07; 95F/08; 95F/09; 95F/10; 95F/15; 95F/16; 95K/01; 95K/02; 95K/07; 95K/08; 95K/09; 95K/10; 95K/15; 95K/16; 95N/01; 95N/02; 95N/07; 95N/08; 95N/09; 95N/10; 95N/15; 95N/16
Lat/Long OENS-125.0000 -124.0000 64.0000 61.0000
Sujetssecousses séismiques; répliques sismiques; applications par ordinateur; logiciel; géophysique; géomathématique
Diffusé1987 07 01; 2018 07 03
RésuméÀ la suite des deux tremblements de terre majeurs de la région de Nahanni, en octobre et décembre 1985, trois levés de terrain furent effectués. Le troisième, réalisé en septembre 1986, permit la localisation de près de 200 répliques sismiques. De ce nombre, la magnitude de 26 repliques parmi les plus importantes à pu être évaluée à partir des sismogrammes de la station permanente de Fort Simpson. La magnitude des autres répliques fut calculée à l'aide des deux programmes commentés dans ce rapport. Le calcul de ces magnitudes est base sur la durée de la trace sismique laissée par les répliques sur les enregistrements de stations analogiques du levé.
Les deux programmes, inclus dans ce rapport, utilisent des événements d'étalonnage. Le premier les regroupé. Le second, utilisant la technique de la matrice inverse, détermine la meilleure équation magnitude/longueur de la trace. Pour le troisième levé de Nahanni, l'équation proposée est:
MC = -0.42 + 1.72*LOG(CL) + 0.01*D
dont les paramêtres CL et D sont respectivement la longueur de la trace sismique sur les enregistrements analogiques et la distance
hypocentrale. A la suite d'un procède semblable, une équation de même type a ensuite été trouvée pour chacun des autres levés. Les
magnitudes de 347 répliques, pour le levé d'octobre 1985, et de 239 répliques, pour le levé de janvier 1986, furent calculées. Toutes ces magnitudes serviront a déterminer la récurrence des répliques.
GEOSCAN ID130288