GEOSCAN Search Results: Fastlink

GEOSCAN Menu


TitleModélisation des changements climatiques à l'avenir
DownloadDownloads
LicencePlease note the adoption of the Open Government Licence - Canada supersedes any previous licences.
AuthorFlato, G; Gillett, N; Arora, V; Cannon, A; Anstey, J
SourceRapport sur le climat changeant du Canada; by Bush, E (ed.); Lemmen, D S (ed.); 2019 p. 74-112, https://doi.org/10.4095/327810 (Open Access)
LinksOnline - En ligne (interactive - interactif)
LinksRapport sur le climat changeant du Canada - reseignements supplémentaires
Year2019
PublisherGovernment of Canada
Documentbook
Lang.French
Mediapaper; on-line; digital
RelatedThis publication is contained in Bush, E; Lemmen, D S; (2019). Rapport sur le climat changeant du Canada
RelatedThis publication is a translation of Flato, G; Flato, G; Gillett, N; Gillett, N; Arora, V; Arora, V; Cannon, A; Cannon, A; Anstey, J; Anstey, J; (2019). Modelling future climate change, Canada's changing climate report
File formatpdf
ProvinceBritish Columbia; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Quebec; New Brunswick; Nova Scotia; Prince Edward Island; Newfoundland and Labrador; Northwest Territories; Yukon; Nunavut; Northern offshore region; Eastern offshore region; Western offshore region
NTS1; 2; 3; 10; 11; 12; 13; 14; 15; 16; 20; 21; 22; 23; 24; 25; 26; 27; 28; 29; 30; 31; 32; 33; 34; 35; 36; 37; 38; 39; 40; 41; 42; 43; 44; 45; 46; 47; 48; 49; 52; 53; 54; 55; 56; 57; 58; 59; 62; 63; 64; 65; 66; 67; 68; 69; 72; 73; 74; 75; 76; 77; 78; 79; 82; 83; 84; 85; 86; 87; 88; 89; 92; 93; 94; 95; 96; 97; 98; 99; 102; 103; 104; 105; 106; 107; 114O; 114P; 115; 116; 117; 120; 340; 560
Lat/Long WENS-141.0000 -50.0000 90.0000 41.7500
SubjectsNature and Environment; surficial geology/geomorphology; environmental geology; hydrogeology; climate; climatology; climate effects; snow; ice; permafrost; ground ice; sea ice; glaciers; surface waters; rivers; lakes; temperature; precipitation; ground temperatures; oceanography; climate, arctic; Canadian Cordillera; climate change; ice caps; fresh water; cumulative effects
Illustrationslocation maps; graphs; models; plots
ProgramClimate Change Impacts and Adaptation Program, Canada in a Changing Climate
Released2019 04 02; 2020 12 08
Abstract(Summary available in French only)
Le présent chapitre offre un aperçu des modèles du système terrestre et de la manière dont on les utilise pour simuler les changements climatiques historiques et faire des prévisions du climat à l'avenir. Les simulations des changements historiques permettent d'évaluer les modèles en les comparant aux observations, et celles-ci démontrent que les modèles peuvent reproduire de nombreux aspects du changement et de la variabilité climatiques observés. Elles permettent également de mener des expériences pour déterminer et mesurer les causes d'origine naturelle et humaine des changements climatiques. Pour prévoir les changements climatiques, il faut préciser les émissions ou les concentrations de gaz à effet de serre et d'aérosols, ainsi que les changements à l'affectation des terres, à l'avenir. En raison des incertitudes en ce qui concerne les futures activités humaines (notamment, l'ampleur des mesures ambitieuses de réduction des émissions qui seront mises en oeuvre), il faut utiliser une variété de scénarios possibles du futur. On aborde aussi les résultats des prévisions climatiques et les sources de confiance et d'incertitude. En moyenne, les modèles prévoient (en comparaison à la période de référence allant de 1986 à 2005) une augmentation de la température moyenne mondiale allant d'environ 1 ºC, dans le cas d'un scénario de faibles émissions (profil représentatif d'évolution de concentration [RCP] 2.6) à environ 3,7 ºC, pour un scénario d'émissions élevées (RCP 8.5) vers la fin du XXIe siècle. Les résultats des modèles individuels varient en général dans un rayon de 1 ºC au-dessous ou au-dessus du résultat moyen multimodèle. Cette augmentation s'ajoute à l'augmentation de 0,6 ºC qui a déjà eu lieu entre 1850 et la période de référence. Le scénario de faibles émissions (RCP2.6) permettrait de limiter l'augmentation de la température mondiale à environ 2 ºC et serait donc plus ou moins conforme à l'objectif établi dans le cadre de l'Accord de Paris. Pour que ce scénario soit possible, le plafonnement des émissions mondiales doit être atteint presque immédiatement et les émissions doivent être réduites à pratiquement zéro bien avant la fin du siècle. Quelle que soit la température moyenne à la surface du globe au moment où on atteint la valeur nette d'émissions de zéro, elle demeurera à ce niveau pendant des siècles. En d'autres mots, le changement de la température mondiale est pratiquement irréversible sur une durée de plusieurs siècles. La relation entre les émissions cumulatives de dioxyde de carbone (CO2) et la température moyenne à la surface du globe offre un moyen simple de lier les émissions provenant des combustibles fossiles - la source principale d'émissions anthropiques de CO2 - aux changements climatiques. Le concept du bilan des émissions de carbone - le montant de CO2 qui peut être émis dans l'atmosphère avant que la température dépasse un certain seuil - en découle. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC, 2014) a jugé que, pour qu'on ait une probabilité de 50 % de pouvoir garder le niveau de réchauffement à moins de 2 ºC au-delà des niveaux préindustriels, il faudrait limiter la quantité d'émissions de CO2 à partir de 2011 à moins de 1300 milliards de tonnes de CO2 (GtCO2), un niveau environ égal à celui qui est émis depuis le début de l'ère industrielle. Pour avoir une chance de 50 % de pouvoir garder le niveau de réchauffement à moins de 1,5 ºC, il faudrait limiter la quantité d'émissions à partir de 2011 à 550 GtCO2. Il faut garder à l'esprit que l'estimation des bilans de carbone, surtout pour les cibles de faible augmentation de la température, est un domaine de recherche en évolution rapide, et des bilans mis à jour seront bientôt évalués. On terminera le chapitre en abordant les méthodes de réduction des prévisions à une échelle inférieure, qui visent à transformer les résultats obtenus au moyen du modèle du système terrestre à l'échelle mondiale en renseignements plus détaillés à l'échelle locale, mieux adaptés à l'utilisation dans les études des répercussions. On utilise souvent les résultats ainsi mis à l'échelle dans les études des répercussions, mais les utilisateurs doivent tenir compte du fait que l'augmentation du niveau de détail n'ajoute pas nécessairement de valeur aux données, et que le niveau d'incertitude des résultats augmente au fur et à mesure que l'échelle spatiale diminue.
Summary(Plain Language Summary, not published)
This chapter describes what Earth system models are and how they are used. Model-based projections of climate change at a global scale are presented, along with a discussion of the global carbon budget and methods to downscale coarse resolution global model projections to finer spatial scales.
GEOSCAN ID327810

 
Date modified: