GEOSCAN Search Results: Fastlink

GEOSCAN Menu


TitleExercice de simulation d'urgence : La Grande Secousse de Charlevoix 2013, scénario sismique de magnitude 6.5
DownloadDownloads
AuthorRivard, J R; Nastev, M; Lamontagne, M
SourceGeological Survey of Canada, Open File 7414, 2014, 63 pages, https://doi.org/10.4095/293775
Year2014
PublisherNatural Resources Canada
Documentopen file
Lang.French
Mediaon-line; digital
File formatpdf
ProvinceQuebec
NTS21M/09; 22I/13
AreaCharlevoix; Kamouraska; La Malbaie; Baie-St-Paul
Lat/Long WENS-70.5000 -69.5000 47.7500 47.5000
Subjectsgeophysics; seismic zones; seismicity; earthquakes; earthquake magnitudes; epicentres; earthquake risk; earthquake studies; earthquake resistant design; earthquake damage; earthquake catalogues; Logan Line
Illustrationslocation maps; tables; flow charts
ProgramQuantitative risk assessment, Public Safety Geoscience
Released2014 03 28
Abstract(Summary available in French only)
À partir d'un scénario de tremblement de terre de magnitude de moment sismique M6.5 se produisant dans la Zone sismique de Charlevoix-Kamouraska, les dommages et les pertes économiques et sociales potentielles ont été estimées dans la région de Charlevoix. L'étude en tant que telle a été développée dans le contexte plus large de l'exercice régional de préparation individuelle « La Grande Secousse de Charlevoix 2013 », mis sur pied par la municipalité régionale de comté de Charlevoix-Est, avec le soutien du ministère de la Sécurité publique du Québec.
Parmi toutes les conséquences qu'un séisme peut amener, seules celles causées par des secousses sismiques ont été considérées. Les effets possibles découlant de conditions spécifiquement locales, comme la liquéfaction du sol, les glissements de terrain, les ruptures de faille à la surface ou les tsunamis n'ont pas été considérés dans la modélisation du scénario de base. Un seul type de sol uniforme pour toute la région de l'étude, soit un sol dit « sol consistant » (sol de type D suivant CNRC 2010), a été présumé. Environ 27,700 personnes habitent la région d'étude qui comprend les parties les plus populeuses des municipalités régionales de comté de Charlevoix et de Charlevoix-Est, où la plus grande partie de la population se retrouve dans les villes de Baie-Saint-Paul et de La Malbaie. Seuls les bâtiments résidentiels ont été pris en considération par le modèle, et ceux-ci représentent approximativement 9,000 bâtiments répartis en différents types de constructions. Les dommages aux bâtiments d'autres types d'occupations, tels les bâtiments gouvernementaux, commerciaux, industriels ou religieux, n'ont pas été modélisés. Cependant, les bâtiments de services essentiels (17 établissements scolaires, 9 établissements de soins de santé, 13 casernes de pompiers et 2 postes de police) ont été modélisés séparément, avec leurs emplacements géographiques précis. Quant aux réseaux de transport (770 kilomètres d'autoroutes, routes et rues; 55 ponts routiers; 80 kilomètres de chemins de fer; et 9 ponts ferroviaires), ils ont étés pris en considération séparément avec un scénario considérant les glissements de terrain. L'impact et les conséquences du séisme ont été modélisés à l'aide de la méthode standardisée d'estimation des pertes, Hazus, développée par l'U.S. Federal Emergency Management Agency (FEMA). Cette méthode a été récemment adaptée par Ressources naturelles Canada pour une utilisation dans le contexte canadien.
Les résultats obtenus indiquent que l'impact et les conséquences du séisme hypothétisé pour le scénario d'exercice de M6.5 devraient être significatifs à l'échelle de la région. Le modèle prédit qu'environ 3,000 bâtiments résidentiels (ou ?33%) subiraient des dommages légers ou modérés, et qu'environ 100 bâtiments (ou ?1%) seraient sévèrement ou complètement endommagés. Les pertes économiques associées aux bâtiments résidentiels sont évaluées à près de 100 millions de dollars. Environ 130 familles, ou presque 400 personnes (1.5% de la population totale) pourraient se trouver sans abris. De celles-ci, une centaine de personnes auront besoin d'hébergement public de courte durée. Cependant, les pertes humaines seraient minimales et se chiffreraient à une dizaine de blessés, et aucune perte de vie. Au total, environ 600 chargements de camions (25 tonnes/camion) pourraient s'avérer nécessaires pour l'enlèvement des débris. Les réseaux de transport subiraient de pertes minimales en raison de quelques glissements de terrain, et devraient être fonctionnels le jour même où le lendemain du séisme.
Summary(Plain Language Summary, not published)
An earthquake scenario of magnitude M6.5 was created and simulated with HAZUS to determine the impact, and quantify the damage and the potential economic and social losses that could affect the Charlevoix study area. The study was developed in the broader context of regional exercise for individual preparation "La Grande Secousse de Charlevoix 2013" coordinated by Public Safety Québec.
GEOSCAN ID293775