GEOSCAN Search Results: Fastlink

GEOSCAN Menu


TitleGéologie de la région de Beauceville, Québec (dépôts meubles)
DownloadDownloads
AuthorGadd, N R
SourceGeological Survey of Canada, Paper 64-12, 1964, 4 pages (1 sheet), https://doi.org/10.4095/293721
Year1964
Documentserial
Lang.French
MapsPublication contains 1 map
Map Info.geological, surficial, 1:63,360
Mediapaper; on-line; digital
RelatedThis publication contains Gadd, N R; Gadd, N R; (1964). Surficial geology, Beauceville, Quebec, Geological Survey of Canada, Preliminary Map no. 4-1964
RelatedThis publication is a translation of Gadd, N R; (1964). Surficial geology, Beauceville map-area, Quebec, Geological Survey of Canada, Paper no. 64-12
File formatpdf
ProvinceQuebec
NTS21L/02
AreaBeauceville
Lat/Long WENS -71.0000 -70.5000 46.2500 46.0000
Subjectsregional geology; surficial geology/geomorphology; alluvium; eskers; glaciofluvial deposits; interstadial deposits; kames; lacustrine deposits; tills; Laurentide Ice-sheet; Quaternary
Released1964 01 01; 2018 11 13
Abstract(available in French only)
La région de Beauceville renferme des indices du passage de deux invasions glaciaires laurentiennes en direction du sud et du sud-est. Cependant, on n'a rien trouvé qui puisse appuyer l'hypothèse selon laquelle il y aurait eu des avancés glaciaires en provenance du sud. Les dépôts meubles se composent à la base d'un till rocheux, dense et gris sombre - dépôts non glaciaires de gravier et de sable atteignant jusqu'à 115 pieds d'épaisseur - surmonté d'un till sablonneux et rocheux, gris clair à brun clair, qui renferme de minces amas d'argile à varves grises et gris rougeâtre. Dans plusieurs coupes, le tlll et les argiles varvées s'interstratifient. On suppose que les graviers aurifères de la région de Beauceville, que l'on croyait être du Tertiaire, appartiennent à la succession des sables et graviers non glaciaires qui, selon l'auteur, ne seraient pas antérieurs à l'intervalle interglaciaire mais probablement d'origine interstadiaire. La cimentation de certains graviers et les taches d'oxyde de fer apportées comme preuve des conditions de formation du sol au Tertiaire ne seraient qu'un phénomène d'enrichissement secondaire causé par les eaux souterraines actuelles ou d'âge relativement récent.
GEOSCAN ID293721