GEOSCAN Search Results: Fastlink

GEOSCAN Menu


TitleIntroduction : les conséquences stratégiques de l'informatique en nuage
DownloadDownloads
AuthorHickling Arthurs Low Corporation
SourceCanadian Geospatial Data Infrastructure, Information Product 20f, 2012, 57 pages, https://doi.org/10.4095/291947 (Open Access)
Image
Year2012
PublisherNatural Resources Canada
Documentserial
Lang.French
Mediaon-line; digital
RelatedThis publication is related to Hickling Arthurs Low Corporation; (2012). Primer on policy implications of cloud computing , Canadian Geospatial Data Infrastructure, Information Product no. 20e
File formatpdf
Subjectsmiscellaneous; cloud computing
ProgramGeoConnections
Released2012 12 31
Abstract(available in French only)
Le présent guide fait partie d'une série de documents sur les politiques opérationnelles que GéoConnexions prépare actuellement. Il a pour but d'informer les intervenants de l'ICDG sur la nature et la portée de l'informatique en nuage et sur les réalités, les enjeux et les pratiques exemplaires en matière de politiques opérationnelles connexes.
L'informatique en nuage offre un accès souple, indépendamment du lieu, à des ressources informatiques qui sont rapidement et naturellement attribuées ou diffusées en réponse à la demande. Les nuages informatiques offrent permettent de faire des calculs, fournissent des logiciels, offrent l'accès à des aux données et des ressources d'entreposage et sans que les utilisateurs n'ont pasaient besoin de connaître les détails de l'infrastructure informatique. Pour les fournisseurs de données géospatiales et de logiciels, l'informatique en nuage représente une potentielle nouvelle façonun nouveau moyen potentiel de faire des affaires en offrant des options à faible coût ou gratuites aux clients afin qu'ils aient accès aux produits et services en ligne. Au lieu de se procurer un logiciel à mettre en oeuvre à l'interne et de télécharger des bases de données complètes, les clients « louent » le logiciel et ont accès uniquement aux données dont ils ont besoin par le biais des services Web, et ce, lorsqu'ils en ont besoin. Le « nuage » devrait devenir le lieu de prédilection pour un large éventail d'utilisateurs relativement simplesamateurs de données géospatiales qui souhaitent accéder à cette puissante technologie et l'utiliser.
Le passage à l'informatique en nuage semble inévitable. Le modèle des services partagés de technologie de l'information (SPTI) du gouvernement canadien prévoit une feuille de route sur l'informatique en nuage (Danek, 2010). Services partagés Canada est chargé de la prestation de certains services de TI pour le compte des ministères gouvernementaux, y compris la gestion du centre de données. À l'échelle provinciale, au moins deux gouvernements évaluent l'informatique en nuage. Le gouvernement de l'Ontario évalue le potentiel de l'informatique en nuage comme une meilleure façon d'utiliser et d'offrir des services en ligne (Microsoft, 2011). Dans son document stratégique sur la GI/TI, le gouvernement de la Colombie-Britannique cite le fait de tirer profit des services de l'informatique en nuage comme étant l'une des deux principales stratégies d'hébergement TI/GI pour la province (Bureau du dirigeant principal de l'information, 2011).
Sur la scène internationale, le gouvernement fédéral américain a proposé une politique intitulée « cloud-first » pour les nouvelles solutions informatiques gouvernementales (Zients, 2010). D'après les prévisions liées à l'adoption de l'informatique en nuage dans tous les secteurs par les États-Unis, l'augmentation des dépenses liées aux services dans le nuage se stabilisera à 14 milliards de dollars en 2014 par rapport à 3 milliards en février 2011. Selon un article du Financial Times [http://www.ft.com/cms/s/0/934dcf92-703d-11e0-bea7-00144feabdc0.html] paru en mai 2011, la valeur du secteur de l'informatique en nuage à l'échelle mondiale pourrait atteindre 150 milliards de dollars d'ici 2014. D'autres prévisions sont différentes, mais toutes s'accordent sur le fait que l'informatique en nuage prend de l'ampleur. Le nombre croissant d'organisations déjà présentes dans le nuage illustre cette tendance.
Le guide présente les principales questions relatives aux politiques opérationnelles géospatiales, qui sont impératives pour la réussite de toute entreprise dans le domaine de l'informatique en nuage. Les politiques opérationnelles sont les lignes directrices, les directives et les politiques dont se sert une organisation pour gérer le cycle de vie des données géospatiales (c.-à-d. collecte, gestion, diffusion et utilisation).
Le présent guide pourra intéresser toute personne qui souhaite mieux connaître l'informatique en nuage et les éléments liés aux politiques opérationnelles, comme la responsabilité, la protection des renseignements personnels et la confidentialité, la sécurité, l'octroi de licence, le droit d'auteur, l'archivage, les règlements et les normes.
GEOSCAN ID291947